Ce site utilise JavaScript. Optimisez votre navigation : activez JavaScript dans les préférences de votre navigateur.
Marie-Pierre Garcia Ostéopathe

Ostéopathie pour les femmes enceintes

Votre ostéopathe a suivi une formation spécialisée et obtenu une compétence en  natalité et périnatalité.

Pendant la grossesse, l’ostéopathe peut éviter à la future maman des désagréments d’ordre mécanique (sciatique), digestifs (nausée) ou circulatoires (jambes lourdes).

L’ostéopathe peut également préparer maman et bébé à l’accouchement :

  • travail sur la mobilité du bassin afin qu’il s’adapte au passage du bébé
  • sur d’éventuelles cicatrices laissées par des accouchements précédents (césarienne, épisiotomie, déchirure)
  • sur la gestion du stress, sur la respiration…

NB : La prise en charge ostéopathique ne dispense en aucun cas des visites chez le gynécologue obstétricien et des rendez-vous avec la sage-femme…

 Quand consulter ?

La femme enceinte plus que n'importe quelle autre personne a besoin d'attentions, de chaleur et d'écoute.  Le suivi de la grossesse par l’ostéopathe n’est pas systématique, il dépend de chaque femme et de chaque grossesse. La femme enceinte peut consulter lorsqu’elle en ressent le besoin ou pour faire un bilan global préventionnel.

Il n’y a pas de règles quant au nombre de séance et à leur fréquence.

Toutefois une séance dans le mois précédent l’accouchement, permettra d’apprécier et d’harmoniser la qualité de mouvement des structures mises en jeu pendant l’accouchement (bassin, hanches, lombaires, diaphragme, système viscéral…) afin de diminuer toute contrainte mécanique, tant pour la mère que pour le bébé.

Travailler sur le bassin pour une ouverture plus aisée lors de l'accouchement (et réduire ainsi les risques d'épisiotomie), ou solliciter le périnée, sont les priorités pour aider la femme pendant le travail.



Indications les plus fréquentes

Les indications sont nombreuses, souvent liées à des modifications posturales, hormonales, métaboliques et l’ostéopathie peut permettre une meilleure adaptation.

Confort immédiat de la femme enceinte : 


  • symptômes digestifs (nausée, vomissements, reflux, ballonnements, constipation..),
  • troubles circulatoires,
  • troubles du sommeil, insomnies, angoisse, fatigue, stress douleurs musculo-squelettiques : dorsales, lombaires, pelviennes, coccygiennes… 

  • douleurs neurologiques : sciatiques, cruralgies… 

  • gène respiratoire, oppression thoracique…


Confort fœtal : rapport contenant /contenu

Le fœtus est un être liquide, en suspension dans une enceinte liquide, et en accélération de croissance. 
Son contenant (utérin, viscéral, musculo- squelettique) va obligatoirement se trouver sur son chemin normal de croissance. Tout tissu est donc susceptible d’être « freinateur de croissance » (cicatrice, fibrome, particularité anatomique viscérale ou musculo-squelettique)

Favoriser l’accouchement (l’ostéopathe cherche à évaluer la qualité dynamique du bassin)

Présentation en siège : favoriser la bonne mobilité du bassin sans jamais faire des manœuvres délétères.

 La consultation

Il s’agit d’une consultation à trois : la patiente, le futur bébé et le praticien. L’ostéopathe peut agir sur les troubles fonctionnels (l’inconfort) de la femme enceinte mais également sur la préparation à l’accouchement. 
       
Aux techniques ostéopathiques habituelles s’ajouteront les techniques spécifiques à la femme enceinte et la prise en charge en amont du futur bébé.

Par exemple, l’évaluation des diaphragmes, et particulièrement celle du diaphragme thoracique, donnera à l’ostéopathe une bonne idée du fonctionnement de la femme enceinte.

Un travail de modification des pressions abdominales et thoraciques aura une influence sur la physiologie des organes et bien sur, de l’utérus (le contenu) ; mais aussi sur la vascularisation, et la qualité du message neurologique. La répercussion de ces dysfonctionnements est en lien direct avec la structure (le contenant) qui pourra également être harmonisée, en douceur, par l’ostéopathe.

Le traitement ostéopathique a également un impact sur le confort du fœtus, et sur la physiologie du placenta. Les échanges avec la mère sont de meilleure qualité et l’accouchement a de meilleures chances de se faire par voie basse et à terme.

De plus, pendant la grossesse, la position du bassin se modifie pour accueillir le fœtus : il bascule, se préparant au mieux à la confrontation du fœtus et du pelvis. Les techniques sont donc adaptées (tissulaires, viscérales, crâniennes) selon le motif de consultation et le stade de la grossesse.

Pour naître par « voie basse naturelle », le fœtus doit parcourir la filière pelvienne. Lors des consultations effectuées pendant la grossesse, l’ostéopathe vérifiera la mobilité des éléments composants ce passage : que ce soit le bassin osseux (sacrum, os iliaques, coccyx) les hanches, la colonne lombaire, mais aussi les éléments qui tapissent ce bassin (muscles, aponévroses, ligaments), et l’utérus avec son ou ses occupants.

L’ostéopathe élargira également son examen et son traitement pour vérifier et corriger l’ensemble du corps car l’équilibre et l’ajustement de tous les éléments est nécessaire.

Migraine ou céphalée de tension
Ostéopathie pour les femmes enceintes

Migraine ou céphalée de tension

Migraine ou céphalée de tension : Les céphalées de tensionLes céphalées de tension sont des maux de tête touchant les deux côtés du crâne, « en...

Le torticolis

Le torticolis : C’est le résultat d'une atteinte unilatérale (raccourcissement et contractuel) du SCOM ( sterno-cléïdo-occipito-mastoïdien) . Il se...

Un cabinet étudié pour des soins adaptés alliant confort et confidentialité.

Un cabinet étudié pour des soins adaptés alliant confort et confidentialité. : Depuis le 31 mars 2014, j?ai ouvert mon propre cabinet au 9 rue...